Gardenia Eilwen

Incarnez un vampire, un lycan, un elfe, un ange, un démon ou simplement un humain...Lequel choisirez-vous? Gardenia Eilwen ouvre ses portes pour vous.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fiche de personnage: Yûna Bloodydreams

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Fiche de personnage: Yûna Bloodydreams   Sam 24 Avr - 18:27

Nom : Bloodydreams
Prénom : Yûna
Âge : 16
Date de naissance : 13 juillet 3034
Race : Ange
Lieu d’habitation : Internat
Situation personnelle (marié, célibataire…) : Célibataire

Caractère psychologique (avec les goûts) : 15 lignes minimum

Yûna est une personne assez renfermée sur elle-même qui reste assez seule et isolée. Elle est assez susceptible et quand elle laisse éclater sa colère, sa face « timide et réservée » disparaît instantanément laissant place à une énorme colère. Elle est un peu trop diplomate ce qui lui nuit parfois et cela énerve nombre personnes. Elle n’a pas beaucoup de caractère et ne proteste jamais contre un choix de groupe même si elle est contre.
Elle n’aime pas particulièrement étudier les matières élémentaires mais prend du plaisir dans les heures d’apprentissage du combat.
Elle a de grandes ailes par rapport aux autres d’un blanc pur avec des plumes soyeuses. Elle prend ses grandes ailes pour un handicap car de nombreux anges ne l’aiment pas pour cela.
Elle fréquente nombre elfes mais ne pardonne pas aux lycans et vampires d’avoir presque exterminé sa race pendant la guerre.
Elle est assez maniaque et déteste donc tout genre de dérangement que ce soit dans une chambre ou des affaires. Seules peu de personnes savent qu’elle attache beaucoup d’importance au rangement.
Elle est assez manipulatrice sous son air grêle et calcule presque tout à l’avance.
Elle déteste les échecs qu’ils soient scolaires ou dans la vie privée.
Pendant ses temps libres, elle adore voler haut dans le ciel et de profiter du paysage environnant. Elle adore aussi aller dans le parc « Deadly Sins » qui lui procure un instant de paix dans sa tête. Elle va très souvent à l’arbre de Lumière pour prier sa famille morte dans un incident tragique (voir histoire).
Elle n’est jamais allée au château royal et ne l’a vu que par images. Elle aimerait bien y aller un jour.
Elle est fascinée par les objets vendus au marché noir et quand elle les voit son coté manipulateur prend le dessus et veut les acquérir à tout prix.

Physique : 10 lignes minimum

Yûna est habillée avec un style propre à elle. Un peu gothique lolita. Elle s’habille très souvent en robe.
Cependant, à l’internant, elle porte l’uniforme réglementaire même si des fois elle enfreint la règle et porte ses propres habits mais comme elle a d’assez bon résultats scolaires le personnel laisse passer cette petite infraction aux règles qu’elle commet de temps en temps.
Elle a les yeux rouges, même couleur que ses cheveux rouges avec à peu près six à huit mèches noires et grises partant de la racine. Ses ongles sont en alternance rouge et noir.
Elle est assez petite avec ses un mètre soixante-cinq de haut et est assez fine avec ses quarante-huit kilos.
Quand elle montre sa facette timide, ses yeux sont endormis. Par contre si elle montre la facette manipulatrice, son regard est vif et hautain envers les autres. Très peu l’ont vu comme ça.
Elle est assez endurante, a de la force et acquiert très vite les techniques de combats.

Histoire : 30 lignes minimum

Tout a commencé une nuit, une nuit de bonheur pour toute une famille. Cette fameuse nuit de pleine lune. Où tout à commencé et tout c’est arrêté le même jour ce 13 juillet quelques années après.

Cette nuit là, la fête retentissait dans ma demeure. Les rires, la joie et la bonne humeur emplissaient cette pièce d’une bonté et d’un pur tellement importants qu’aucune force maléfique n’aurait pu y pénétrer. Jusqu’à l’aube, la fête était de la partie mais la fatigue emporta la plupart des anges et la fête s’estompa de sitôt.

Lors de mes 12 ans :

C’était le jour de mon anniversaire le 13 juillet 3046. La même ambiance de joie se répétait tout les treize juillet. Une pile de cadeaux était répartie sur la table en face de moi. Je fermais les yeux. Tout les rires et discussions alentours s’arrêtèrent, tous me regardèrent et formèrent un demi-cercle devant moi chacun prenant ses cadeaux dans leurs mains et se mirent en file indienne devant moi. C’était la première fois. Les douze ans étaient un évènement important surtout pour les anges et elfes. Le fruit de leurs sacrifices. A douze ans chaque enfant de n’importe quelle race rentrait dans un internat multi-espèces où règne la paix. Le but des anges et elfes : la paix.

Je fis le vide dans mon esprit respirai un bon coup et ouvrit les yeux. Des murmures s’élevèrent dans la foule mais s’estompèrent aussitôt.
Je me levai et refis le vide dans mon esprit. Tout le monde attendaient beaucoup de moi je ne devais pas les décevoir. Je n’avais pas envie d’aller à l’internat mais je le devais par honneur pour ma famille une des rares familles d’anges survivantes de la guerre. Je m’avançai et pris le premier cadeau. L’anniversaire le pire de ma vie pensai-je. Mais je devais m’y attendre. Un manuel scolaire. Je pensais que tous mes cadeaux devraient être semblables.
Un Bescherelle des langues anciennes, un manuel de philosophie, un autre d’études des autres espèces et ça n’en finissait pas.
Seuls deux cadeaux retinrent mon attention. Surement pour l’apprentissage du combat pensai-je mais un d’eux était assez surprenant par sa taille imposante. Je l’ouvris et découvris une sorte d’armure en forme d’ailes et une autre pour le corps. D’un ange apparemment puisque deux trous à l’arrière permettaient aux ailes de se déployer. Cette armure était apparemment en argent et les parties vitales étaient recouvertes d’une fine couche de diamant, le matériau le plus résistant. Sur la partie sensée recouvrir les épaules, des motifs était tracés avec de l’or fin ainsi que sur les cotés.
L’armure pour les ailes, elle, était absolument magnifique. Faite intégralement de diamant elle était résistante et légère. Des lignes d’or en traçaient le contour. C’était absolument magnifique.
J’étais ébahie par ces cadeaux. Etaient-elles tirées de l’Arbre de Lumière comme le dit la légende ou tout simplement étaient-elles crées par des anciens artisans maitrisant parfaitement les matériaux les plus résistants et compliqués ? Le temps n’était pas à la réflexion. Je remerciai chaleureusement le donateur puis me tournai vers l’unique et dernier cadeau.
Il était de plus petite taille mais était d’aussi belle manufacture : un pendentif en forme de croix avec une aile d’ange le tout en acier. C’était le symbole qu’une famille donnait à une personne dans laquelle reposait tous ses espoirs. Chaque famille en avait un différent mais il était facile à reconnaitre grâce à la lumière qu’il diffuse. Le mien étant un pendentif en forme de croix avec un dragon s’enroulant autour le tout étant aussi en acier.
Je le mis au cou acceptant donc de ne pas faillir aux espoirs de cette famille ce qui était un énorme risque. En faillant à ces espoirs, je risquais de me mettre à dos toute la population des anges. Mais il fallait prendre des risques. Maintenant je ne pouvais plus l’enlever. Je remerciai ce couple puis soudain une détonation retentit et la pièce voisine s’enflamma.

Des cris retentirent et tous se bousculèrent dans l’espoir de sortir. Malheureusement c’est la sortie qui s’était enflammée. Un ange plus calme que les autres décida de casser le plafond et le toit pour pouvoir sortir par la voie des airs. Tous se mirent à la tache et la lumière du jour était presque là quand les flammes prirent le dessus et engouffraient la maison entière. Des cris d’anges brulés se faisaient entendre tandis que d’autres avaient percé le toit mais à bout de force étaient tombés dans les flammes. J’étais en panique je regardais furtivement autour de moi quand quatre anges essayaient de me faire sortir : les donateurs des précieux cadeaux. Je les reconnus car chacun avait une partie de l’armure.
Je criai pour qu’ils cherchent mes parents qu’ils ne les laissent pas là bas. Je me suis débattue, tellement qu’ils ont du m’assommer pour me faire sortir. Je me rappelle de leur coup puis plus rien, le noir, le vide…et la mort.

Quelques mois plus tard :

Je venais de me remettre de cet incident tragique. Je m’amusais à voler et à combattre (les donateurs de l’armure m’avaient appris). J’étais plutôt bonne d’après leurs estimations mais je n’arrivais toujours pas à les battre.
Je venais juste de terminer mon repas quand quelqu’un d’habillé très élégamment avec une lettre à la main frappa à la porte. Je me levai mais Ilmarë, la donatrice de l’armure pour les ailes, habillée d’une simple tenue souple car elle m’avait entrainé à voler ce matin, me retint d’un geste de la main. Je m’assis et elle ouvrit la porte. Elle tint quelques propos inintelligibles, surement de politesse, puis revint l’homme à la suite. Elle lui offrit une place puis elle m’expliqua que c’était important. L’homme sortit la lettre de son enveloppe et lu d’une voix monotone :

-Mademoiselle Bloodydreams Yûna est invitée à l’internat obligatoire de cette ville en raison de son âge. Elle est priée d’amener que les affaires essentielles listées ci-dessous […] et les affaires qu’elle juge importantes. Elle est priée de venir à l’internat le plus tôt possible pour découvrir ce lieu, les environs, les salles de classes et les objectifs de ce lieu. Ci-joint elle trouvera son emploi du temps qui est possible d’être modifié dans la semaine qui suit la réception de cette lettre […]. Cordialement le directeur.

Sur ces mots il me donna cette lettre mais au lieu de partir il reprit :

-Malheureusement en raison de certains problèmes, cette lettre est parvenue en retard donc demain est le dernier jour possible d’arrivée. Je vous prie donc de monter faire vos bagages et de me rejoindre devant chez vous dans deux heures. A très bientôt. Et aussi si l’armure qui est présente ici, il montra du doigt les DEUX armures, est à vous elle vous sera d’une grande utilité. Sur ce je me retire.

Je le regardais, ébahie dans deux heures seulement ? Je montai alors vite faire mes bagages.
Devant ma table j’hésitai. Devais-je prendre le symbole de ma famille ou pas ? Je le pris finalement car je ne pouvais pas le laisser là.
Je finalisais mes bagages quand je vis qu’il me restait moins d’une demi-heure pour faire mes adieux. Je courrais en bas mais il n’y avait plus personne. Juste une lettre : « Yûna nous ne voulons pas que les adieux soient tristes nous te les épargnons donc. On te donnera souvent de nos nouvelles alors ne t’inquiète pas. Ilmarë. »
Des larmes coulaient au bord de mes yeux mais je ne pouvais pas faire autrement et je les séchai. Je devais partir mais je décidai de me rendre au parc Deadly Sins une dernière fois avant de partir et je pris mon envol.
Ce lieu était tout aussi magnifique avec sa fontaine, ses fleurs, son ruisseau et bien plus encore. Tout était merveilleux là-bas et rien ne pouvait y changer. Mais je devais partir. Je me posai près de la fontaine et soufflai quelques mots :

-Namarie, calo anor na ven em…hannon le


Je fermai les yeux une dernière fois puis pris mon envol et puis direction l’internat.




[Dsl si ce n'est pas très long]
Revenir en haut Aller en bas
 
Fiche de personnage: Yûna Bloodydreams
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fiche de personnage
» Modèle de fiche de personnage ~ Pirates
» Fiche type de personnage
» Squelette de la fiche de personnage à remplir
» [Codage] Fiche de personnage - Severus Storm [Terminé - Abygael Thompson]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gardenia Eilwen :: Règlement/Présentations :: Présentations :: Fiches Personnage :: Fiches validées-
Sauter vers: